Les organisations syndicales du Puy-de-Dôme CGT, FO, FSU, Solidaires et UNEF appellent à la mobilisation de l’ensemble des travailleurs et des travailleuses du secteur privé et du secteur public et la jeunesse le mardi 5 octobre 2021

Parcours : Place des Carmes ; Avenue d’italie ;  Avenue Carnot  ; Place Renoux ;  Arrivée Préfecture

Tract agents territoriaux SNUTER-FSU

Extrait du tract d’appel départemental :

“Elles rappellent qu’elles ont mis en garde le gouvernement, au début de l’été, face à ses projets de régression sociale. Elles ont, à cette occasion, formulé des solutions économiques et sociales pour sortir de la crise sanitaire.

Elles s’opposent à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salariés et des jeunes. L’élargissement et l’accélération indispensables de la vaccination demandent de renforcer l’accès à la santé, les moyens de l’hôpital public et de la médecine du travail. Cela nécessite de convaincre et de rassurer, et non de sanctionner les salarié·e·s….

Elles revendiquent :

– L’augmentation des salaires

– L’abandon définitif des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage

Un vrai travail avec un vrai salaire pour toutes et tous et l’égalité professionnelle femmes/hommes

– La conditionnalité des aides publiques aux entreprises selon des normes sociales et environnementales permettant de préserver et de créer des emplois

– L’arrêt des licenciements et la fin des dérogations au Code du travail et garanties collectives

– Un coup d’arrêt à la précarisation de l’emploi et à la précarité des jeunes en formation et une réforme ambitieuse des bourses pour aller vers la création d’une allocation d’autonomie pour pour tou·te·s les étudiant·e·s

– La fin des fermetures de services, des suppressions d’emplois, du démantèlement et des privatisations dans les services publics et la fonction publique et le renforcement de leurs moyens

– Le rétablissement de tous les droits et libertés pour la jeunesse comme pour le monde du travail.